Photomaton

PHOTOMATON :

(Rappelez-vous :) Avant les selfies, avant les portables et les photos numériques, il y avait les photomatons. On entrait seul, à deux, à cinq, pour se tirer le portrait, sérieux pour les papiers, ou grimaçant pour rire. Portraits minuscules, mal éclairés, couleurs blafardes ou noirs et blancs sans ombres ; quatre portraits pas chers, à jeter, à découper, à gribouiller. Ou, bien souvent, finissant oubliés au fond d'un tiroir, d'une enveloppe, d'un carton, et qu'on retrouve bien des années plus tard. Dérisoires témoins d'une jeunesse fanée, seuls souvenirs de copains perdus de vue.